5 Erreurs De Pascal Greggory

L'art de changer

La période vesenne de * ans : baisse le pour-cent des rongeurs, grandit la part des insectes obtenus et leurs larves, augmente le pour-cent des oiseaux et les reptiles, la place toujours essentielle est occupée par les objets végétaux;

La souris forestière (Apodemus sylvaticus). Pendant toute la période des observations sur le territoire de la petite ville s'enregistraient les souris forestières, qui occupaient et le territoire contigu vers eux, non occupé par le blaireau. Il était remarqué au total près de 15 souris.

Le sanglier (Sus scrofa). Le sanglier à la longueur de tout le temps des observations était remarqué deux fois au début et à la fin de la période des observations. Une première fois le sanglier n'était pas remarquée visuellement, mais étaient bien audibles les sons caractéristique de lui, une deuxième fois lui était visuellement remarquée déjà de la distance près de deux mètres.

À l'âge de 4–6 mois chez commence faiblement exprimé la réduction de l'intensité de la croissance, qui se couvre à l'augmentation dans le poids aux frais de l'obésité commençant d'automne. En tout, la jeune bois se nourrissant indépendamment grandit assez vite, et l'augmentation de la masse du corps chez est observée jusqu'au poids maximum en hiver. 2,5–3 kg si pesant en juillet vers le mois d'octobre doublent le poids, et pendant le gisement à l'hibernation, ils pèsent déjà près de 9 kg. À la première hibernation restent avec la mère dans le trou.

Les études étaient passées par voie de l'observation pendant la petite ville du blaireau dans 509 carré. Était faite pour cela sur l'arbre se trouvant sur le territoire de la petite ville, à la hauteur ≈ 4. Elle donnait la possibilité d'observer tous d'une place. Était aussi compté le nombre (seulement 1 et on fait le schéma de leur disposition sur le territoire de la petite ville, pour l'éclaircissement quel d'eux il occupe par le temps qui court, puisque à la première inspection de l'état de la petite ville était découvert que certains de étaient détruits.

En premiers jours des pratique aux visites de l'état de la petite ville au soir on rencontrait un grand blaireau, a contourné la petite ville, a visité voisin et s'est éloigné au bois. Par la suite l'animal dans la petite ville n'apparaissait pas. On découvrait aussi les signes de la litée, qui n'était pas remarqué plus tard.

Sur les trous se trouvant dans les 396 et 464 carrés au soir, on faisait le départ. À l'inspection du trou dans 464 carré les signes de la petite ville habitée ne sont pas découverts. Le trou dans 396 carré s'avéra habité, et en outre on révélait les signes caractéristique de la litée du blaireau.

La souris forestière (Apodemus sylvaticus). Pendant toute la période des observations sur le territoire de la petite ville s'enregistraient les souris forestières, qui occupaient et le territoire contigu vers eux, non occupé par le blaireau. Il était remarqué au total près de 30 souris.